Accueil

Célébration de la Journée International de la Fille.


Awesome Image

Célébration de la Journée International de la Fille. Thème:"Ma voix, l'égalité pour notre avenir"

Ce dimanche 11 octobre 2020, le Réseau des Femmes pour les Droits et la Paix (RFDP) a célébré la Journée Internationale de la Fille dans tout son rayon d’action sous le thème : « Ma voix, l’égalité pour notre avenir. » Partout, le RFDP a commencé par expliquer l’origine de cette journée qui plonge ses racines dans la journée de la femme. En effet, c’est en 2011 qu’il a été décidé qu’il y ait une journée spécifique pour la défense des droits de la fille. Lors de cette rencontre qui a eu lieu à Pékin en chine, il était constaté qu’il y a des violations des droits spécifiques aux filles et qui nécessitent une attention particulière. La présentation du RFDP, de par sa mission, sa vision, ses objectifs, ses axes stratégiques et réalisations, justifie pourquoi et comment le RFDP célèbre cette journée. Dans le territoire de Kalehe, plus de 90 filles-mères ont célébré cette journée au bureau du groupement de Mbinga Sud. Ces filles ont dénoncé devant l’autorité locale les violations dont elles sont victimes dont l’abandon, par leurs partenaires, pendant et après la grossesse et le délaissement d’enfants. Le mémorandum a été déposé auprès du chef de groupement en présence du commandant de la Police Nationale Congolaise du groupement Mbinga Sud. L’autorité de la place a rassuré à ces filles mères de son implication dans le processus de rétablissement dans leurs droits pourvu que ces dernières dénoncent les auteurs Dans la ville de Bukavu, le RFDP a préféré célébrer cette journée avec les filles sportives du club Tigre Kung Fu, pour des raisons évidentes : Afin de sensibiliser les populations y inclus les filles sur les violences basées sur le genre dont sont victimes les filles et l’opportunité que leur offre la Ligue Provinciale de Jiu Jitsu et Disciplines Associées d’apprendre les arts martiaux et apprendre ainsi des techniques d’autodéfense. Parce que jusque-là depuis la première édition en 2012, le RFDP demeure l’unique organisation qui célèbre cette journée au sud Kivu et en RDC et il voudrait ainsi ne pas l’occulter. Une façon pour le RFDP de sensibiliser sur le besoin de voir les acteurs civils et étatiques l’intégrer dans leur agenda. Parce que le RFDP a intégré depuis 2004 la pratique des arts martiaux dans sa stratégie de prévention et de protection des filles et des femmes contre les violences sexuelles et basées sur le genre. Il faut noter en outre que la coordinatrice du RFDP, praticienne des arts martiaux, est la présidente provinciale de « La Ligue Provinciale de Jiu Jitsu et Disciplines Associées ». A l’occasion de la journée, le club Tigre Kung Fu a procédé au lancement officiel de son film intitulé «  Ukombozi » Ce film montre comment le Kung Fu aide à prévenir et à lutter contre les violences sexuelles, les violences basées sur le genre et l’exploitation des enfants. Ce film est une première dans un contexte où les jeunes pratiquants du Kung Fu en particulier et des arts martiaux en général, sont considérés comme des gens de mauvaises mœurs voire des seigneurs d’insécurité et des violations diverses dans le milieu. Des sketches ainsi que la projection des quelques séquences du film « Ukombozi » ont illustré comment la maitrise des arts martiaux par les filles et femmes est une des voies pour lutter contre les viols et violences basées sur le genre. .

Awesome Image

A Propos de Nous

Réseaux des femmes pour les droits et la Paix, ONG de droit Congolais créé le 04 Novembre 1999 par 17 femmes militant pour la promotion des droits de la femme
Régime juridique: ASBL de droit congolais enregistrée à la Division Provinciale de la Justice sous le Certificat de dépôt N° JUST.GS.112/S-KV/877/2000 et au Ministère de la Justice, sous le numéro F.92/ 7932.


Contactez Nous